Comment fonctionne la virtualisation ?

    Vous êtes actuellement ici !
  • Accueil
  • Services Comment fonctionne la virtualisation ?

Comment fonctionne la virtualisation ?

24 décembre 2021 admin Comments Off

La virtualisation s’appuie sur les logiciels pour simuler une fonctionnalité matérielle et créer un système informatique virtuel. Ce modèle permet aux services informatiques d’exécuter plusieurs systèmes virtuels (et plusieurs systèmes d’exploitation et applications) sur un seul et même serveur. Cela se traduit par des économies d’échelle et des gains d’efficacité.

  • Installation, déploiement et migration facile des machines virtuelles d’une machine physique à une autre, notamment dans le contexte d’une mise en production à partir d’un environnement de qualification ou de préproduction, livraison facilitée.
  • Économie sur le matériel par mutualisation (consommation électrique, entretien physique, surveillance, support, compatibilité matérielle, etc.)
  • Installation, tests, développements, cassage et possibilité de recommencer sans casser le système d’exploitation hôte
  • Sécurisation et/ou isolation d’un réseau (cassage des systèmes d’exploitation virtuels, mais pas des systèmes d’exploitation hôtes qui sont invisibles pour l’attaquant, tests d’architectures applicatives et réseau)
  • Isolation des différents utilisateurs simultanés d’une même machine (utilisation de type site central)
  • Allocation dynamique de la puissance de calcul en fonction des besoins de chaque application à un instant donné.
  • Diminution des risques liés au dimensionnement des serveurs lors de la définition de l’architecture d’une application, l’ajout de puissance (nouveau serveur) étant alors transparent.

Un hyperviseur du type 1

Cet hyperviseur du système nu ou natif, s’exécute directement sur le matériel de l’hôte pour gérer les systèmes d’exploitation invités. Il prend la place du système d’exploitation de l’hôte et planifie directement les ressources des machines virtuelles sur le matériel.

Ce type d’hyperviseur est fréquemment utilisé dans les datacenters d’entreprise et dans d’autres environnements basés sur des serveurs.

KVM, Microsoft Hyper-V et VMware vSphere sont des exemples d’hyperviseurs du type 1. La solution KVM a été intégrée au noyau Linux en 2007. Si vous utilisez une version récente de Linux, vous bénéficiez donc déjà d’un accès à KVM.

Exemples de logiciels : VMware vSphere, Microsoft Hyper-V Server…

Un hyperviseur de type 2

Aussi appelé hyperviseur hébergé, s’exécute sur un système d’exploitation traditionnel en tant que couche logicielle ou application.

Il fonctionne en dissociant les systèmes d’exploitation invités du système d’exploitation hôte. Les ressources des machines virtuelles sont planifiées au niveau d’un système d’exploitation hôte, lui-même exécuté sur le matériel.

L’installation d’un hyperviseur du type 2 convient aux utilisateurs qui souhaitent exécuter plusieurs systèmes d’exploitation sur un ordinateur personnel.

VMware Workstation et Oracle VirtualBox sont des exemples d’hyperviseurs du type 2.

Exemples de logiciels : Microsoft VirtualPC, Microsoft VirtualServer, VMware Fusion, VMware Player, VMware Server, Mware Workstation…

Découvrez nos services et prestations

Vous avez un projet ?

Nous avons la solution

Contactez-nous pour définir ensemble la solution adaptée à votre besoin